En podcast avec Jérémy Bouteloup

Pour la première fois, nous recevons un de nos auditeurs. Et ce n’est pas sa seule qualité puisqu’il est d’abord un héros du Simracing. Avec nos deux nouveaux chroniqueurs, Hadrien de Paddock TV et Jo l’Indien qui a récemment rejoint Live-Sim, nous allons interviewer Jérémy Bouteloup, pilote français de la Coanda Simsport et coach à la Virtual Racing School. Nul doute que ces deux thèmes seront d’ailleurs abordés pour cette émission qui fut passionnante à enregistrer. Et comme souvent nous allons commencer par un jeu où il s’agit de deviner à quoi correspond le chiffre 7794, et ce ne fut pas simple à découvrir. Comme quoi…


Pour écouter l’émission :

Aimez et partagez sans retenue ce podcast sur les réseaux sociaux ! Pensez à réagir, à commenter, à proposer des idées, ou même à balancer des noms via les commentaires, ou en nous contactant. Cette reconnaissance, ces interactions sont notre seul salaire. Prenez quelques secondes pour nous le montrer.

N’oubliez pas que ce projet continue parce que vous nous écoutez.


Générique :
Robin Sukroso / Racespot
Photos :
Coanda Simsport

15 commentaires

  1. Au top, une fois de plus !
    Bravo les gars et merci pour votre travail.

    J’aurais une question pour Jérémy concernant les setups de manière générale :
    Pour une voiture donnée, la Ferrari GTE par exemple, est-ce que le setup varie du tout au tout d’un circuit à un autre, ou est-ce que tu as une « base » qui ne varie pas et tu ajustes quelques paramètres pour répondre au besoin du circuit ?
    Merci pour ton retour et un gros M…. pour le championnat du monde Porsche 😉

  2. Merci du compliment. Je te le retourne également car tu publies ce commentaire à 9h34 et tu as déjà écouté le podcast. Bravo…
    Jérémy va te répondre pour la suite de ta question.

  3. Je suis en vacances et j’ai écouté le podcast tranquillement au réveil 😉

  4. Ah c’est chouette les vacances avec un réveil d’1h30 😉

  5. Bravo encore pour ce podcast tres agréable à écouter 🙂 surtout quand on est fan d’iRacing 🙂

  6. Merci pour le compliment. Une durée plus longue, car le Jérémy est presque aussi bavard que moi.

  7. Dur de ne pas être bavard quand on parle d’iRacing et de simu.. 🙂

    @David: Réponse bateau: ça dépend des voitures. Si on prend l’exemple de la GTE, y’a pas énormément de variation mais il peut y en avoir un peu au niveau des éléments essentiels : suspension, aero, hauteur de caisse, pression de pneus, etc… Si on compare à la Porsche Cup, y’a plus de variation mais y’a aussi plus de possibilités de réglages. Ce qui arrive en général aussi est que sur des tracés similaires, certains setups se ressemblent, mais ce sont jamais complètement les mêmes, ne serais-ce que pour la boîte de vitesse qui est propre à chaque tracé.

  8. @Jérémy : Merci pour la réponse 😉
    Quand tu parles de suspension, tu veux dire que tu fais varier des compressions lentes, rapides, détentes lentes et rapide et raideur de ressort d’un tracé à un autre ?
    C’est complexe quand même tout ça, j’en perd mon latin par moment…
    J’aimerais avoir plus de temps pour tester comme il faut l’influence de chaque paramètres, mais c’est déjà pas simple d’en dégager pour faire quelques courses.
    @Sébastien : On arrête pas de se croiser ! 🙂
    @Jacky : Vivement le prochain podcast. D’ailleurs si un jour vous voulez en faire un sur les setup, je suis certain que ça intéresserait beaucoup de monde 😛

  9. @David Effectivement cela serait passionnant. Je me débrouille dans ce domaine, je serai ravi d’animer un tel podcast, mais il faudrait une poiture pour en discuter. S’il y a des personnes qui veulent le faire, n’hésitez pas à nous contacter, que ce soit par le répondeur, ou sur FB, ou sur la page de contact.

  10. Toujours plaisant d’entendre Jacky et ses invités parler du Simracing en podcast 😉

    Les trois règles, le contrôle de la voiture, la trajectoire et atteindre ses limites, règles
    que le simracer apprend à ses dépens, sont essentielles et facilement accessibles avec de la persévérance et bien entouré dans la communauté.

    Mais la question du setup reste omniprésente pendant ces étapes et est la question phare pour le simraceur qui désire faire évoluer sa position en piste.

    Le sujet du setup est abordé dans plusieurs tutoriels depuis Gtr2 et accessible à tous. Une session dure grosso modo 1 h 30 : essais, qualif , warmup et race.

    Maintenant que le podcast sur le simracing existe grâce à Live Sim. Des héros qui passent du simracing au Réal racing, pourrait peut-être animer une telle session Run en podcast ?

    Longue vie au partage pour la pérennité du Simracing 😉

  11. Une session setup live, pourquoi pas, mais c’est pas aussi simple qu’il n’y parait. Un session twitch ou youtube en live me parait plus adaptée je pense. Car difficile d’animer et de piloter. Mais je note l’idée de parler setup.

  12. @David: Pas forcément, c’est pas indispensable sauf éventuellement pour gagner quelques centièmes, ou quelques petits dixièmes. Mais c’est du détail, l’essentiel du setup est plutôt au niveau de la hauteur de caisse, des ressorts, du carrossage, des bars anti-roulis et de l’aéro en général (en tout cas sur iRacing). Et l’essentiel du chrono reste ce qu’il y a entre le siège et le volant car parfois beaucoup se focalisent trop sur le setup et pas assez sur le pilotage. 🙂

  13. Je plussoie. J’ai toujours pensé qu’il fallait une base de réglage, mais qu’aller chercher des réglages très fins ne faisait qu’améliorer le confort et la régularité et la confiance dans la voiture. Il est plus important de savoir à quel moment exact il faut freiner, combien, quand relacher, quand tourner et quand accélérer. Il y a aussi beaucoup à gagner dans ce que j’appelle la trajectoire.

  14. Tu as raison Jacky, j’ai été trop optimiste pour le coup 😀
    En effet, la base du réglage est indispensable, et restera la même que ce soit sur AC RF IRACING, etc., etc. C’est toute une alchimie pour trouver le comportement qui correspond pour se faire plaisir en piste.
    Aujourd’hui nous avons tout le nécessaire pour comprendre la simulation.
    Avec le podcast de Live Sim, on aura peut-être la chance d’avoir un retour en direct par des personnes qui connaisse le virtuel et le réel. Et qui pourront présenter dans une séance  » setup  » les différentes phases de comportement de la voiture : survirage sous-virage. De conduite : freinage, accélération, trajectoire et certaines techniques comme le trail braking, etc. 
    Bonne continuation à l’équipe 😉

  15. Merci Jérémy 😉

    Je suis bien conscient que la plus grosse marge de progression c’est le pilotage.
    Mais avoir une voiture qui nous « correspond » permet d’être plus en confiance et plus régulier.

    Allé, vivement le prochain podcast sur les setup ! 🙂
    Merci à tous

Et vous, qu'en pensez-vous ?