En route pour la saison 9

L’année dernière à la même époque c’était déjà la rentrée. Nous n’avions presque pas fait de coupure pendant l’été. En 2017, nous avions besoin de prendre du recul pour avoir les nouvelles idées qui rempliront les articles que vous lirez dans l’année. Et des idées nous avons plein !!! Pour redémarrer cette saison, nous vous proposons nos avis sur deux questions existentielles que nous nous posons actuellement. La rédaction a joué le jeu, en réfléchissant à l’avenir, que nous espérons radieux évidemment.

Qu’attendez-vous de l’année qui vient dans le Simracing ?

Franck : Pour cette nouvelle année de simracing, j’attends de voir principalement une baisse des tarifs. Que ce soit au niveau du matériel utilisé dans le simracing, volant, cockpit…, au niveau des simulateurs qui offrent des temps de session encore trop courts et un coût bien trop élevé pour attirer beaucoup plus de monde. A quand l’abonnement en accès illimité ? J’attends spécialement les prochaines sorties qui concernent la réalité virtuelle pour rendre l’expérience plus accessible également au plus grand nombre mais surtout pour atteindre enfin une qualité visuelle à la hauteur. Je rêve d’un casque sans fil, plus léger, et qui pourrait être utilisé plusieurs heures de suite sans trop d’impact pour les yeux. Mais tout ceci ne servirait à rien sans des simulations encore plus réalistes. Visuellement, les jeux d’aujourd’hui font très fort, les sons également. Je pense toutefois à un élément qui pêche encore trop lors de l’expérience solo, l’IA. J’ose espérer que la nouvelle année offrira des évolutions qui rendront encore plus réaliste les adversaires sur la piste. L’arrivée de la météo dynamique, du changement des surfaces sur les circuits va apporter un plus dans la gestion de la course. On se demande toujours ce qui pourrait encore être trouvé pour faire encore mieux. La gestion du vent est la toute dernière nouveauté. Toutefois, je préférerais que toute simulation propose les courses avec un cycle qui peut évoluer du jour à la nuit, du beau temps à la pluie, en passant par la neige également. Toutes ces données qui sont variables et imprévisibles et qui peuvent changer totalement l’issue d’une course. Pour finir, j’espère également que l’année 2017 nous permettra de trouver plus de temps pour rouler ensemble et, pourquoi pas, pouvoir vous rencontrer.

Jacky : Live-Sim en est à sa 9ème rentrée. La première eut lieu en 2009. Déjà à l’époque nous étions persuadés que le Simracing avait un grand avenir. Sans vouloir jouer à l’ancien combattant, la réalité prend plus de temps qu’espéré. Pour 2017-2018, j’ai pourtant encore le sentiment que le Simracing va exploser. F1-2017 est sorti, je n’ai pas encore eu le temps de l’essayer, mais il semble que Codemasters ait déplacé le curseur vers plus de réalisme. Même si le parti pris n’est pas encore au niveau des simulations plébiscitées habituellement, la franchise F1, qui est une bête marketing, ce changement est un signe que le grand public réclame plus de réalisme. Project Cars 2, dont le premier opus avait permis à beaucoup de joueurs de redécouvrir le Simracing, arrive courant septembre. Au vu des différentes preview, il semble que le Slightly Mad Studio ait pris en compte la correction des nombreuses erreurs qu’il y avait sur Project CARS. Attendons de voir… Enfin McLaren developpe un programme de recherche d’un simracer pour devenir pilote de leur simulateur, sur plusieurs plateformes : iRacing, Rf2, Forza, et GT. Les joueurs seront forcément mis en concurrence. Ces trois news ont toutes un point commun : l’eSport qui déboule massivement. La compétition virtuelle automobile existe depuis des lustres. Depuis peu, le grand public, les médias généralistes ou les instances réelles du sport automobile commencent à s’y intéresser. Cette visibilité nouvelle devrait nous amener plein d’opportunités de sujets ou de rencontres et compétitions.

Tanguy : 2017 se confirme effectivement comme une année enthousiasmée et enthousiasmante pour le Simracing. Mais attention au trop plein. Sans vouloir faire le rabat-joie, je pense qu’il est d’ores et déjà difficile d’avoir une vision claire de la situation. De ce fait, après l’effervescence, j’attends de l’année qui vient, en premier lieu, une stabilisation de l’activité et de l’offre. Cela passe bien sûr par un effort des différents acteurs, pour assurer leur activité et la lisibilité de leurs propositions et ainsi favoriser l’ensemble du plateau Simracing. Cela passe peut-être par la recherche d’une union (toute relative bien sûr) pour également mutualiser les moyens techniques et humains et ainsi garantir la pérennité des uns et des autres, de même que leur visibilité. J’espère en tout cas que d’une manière ou d’une autre le Simracing parviendra, durant cette année, à intéresser de plus en plus de médias grand public. Pour ce faire, je compte sur toujours plus de compétitions en LAN, en direct et sur scène, voire sur la création d’associations IRL de Simracing, pour donner toujours plus ce côté tangible qui nous fait défaut et dont raffolent les médias. Enfin, d’un point de vue personnel, je souhaite que les simulations les plus exigeantes continuent leur ascension pour être reconnues et de plus en plus utilisées au profit du développement de chaque pilote. D’ailleurs, si cette année pouvait voir l’émergence d’un acteur de référence dans la formation des pilotes (j’ai quelques noms en tête…), ce serait la cerise sur le gâteau.

Qu’aimeriez vous trouver dans Live-Sim ?

Tanguy : 2017 doit se présenter, pour moi, comme la période pour conforter notre position de média de référence et pour poursuivre sur notre lancée : présenter les acteurs du Simracing, mener une réflexion profonde sur le Simracing, sur sa situation, son avenir, animer par la rencontre de grands noms lors de podcasts… en bref, donner une vision fondamentale de notre passion. Justement, j’aimerais que nous poussions encore plus loin l’étude sur la préparation des pilotes et des courses, ainsi que du déroulé. Cette partie de notre activité convaincra du sérieux, de l’implication, du travail que peut représenter le Simracing de haut niveau, et peut-être contribuera à lui conférer quelques lettres de noblesse. D’un point de vue pratico-pratique, pour mener à bien tout cela, je vais m’impliquer de deux manières : je participerai à des courses, championnats et autres événements, tout en continuant à rendre compte de ce qui se passe de fondamental dans ce monde fabuleux.

Franck :
Le podcast prend de plus en plus de poids dans Live-Sim et l’équipe semble plus motivée que jamais pour améliorer encore plus la qualité des émissions proposées. J’aimerais pouvoir proposer plus de podcasts sur l’expérience en jeu, sur les conseils pour mieux piloter et mieux régler sa voiture.

Jacky : J’ai hâte de vous le raconter, même si je sais que je ne pourrai pas tout voir ni tout faire. Le temps n’est pas extensible et doit bien sûr être partagé. L’année dernière j’avais lancé deux idées qui me tenaient à coeur : la fédération de sports automobiles virtuels et les podcasts. L’un a mieux réussi que l’autre, sans doute parce que cela impliquait moins de monde. Cette année je veux m’engager encore un peu plus vers les podcasts. Ce nouveau média est aussi un signe de la liberté des auditeurs d’écouter ce qu’ils veulent quand ils le veulent, puisque les grands médias ne s’intéressent pas à eux. Nous maintenons nos deux formats : Le héros que nous invitons et avec lequel nous discutons, et des « J’irai piloter chez vous », avec des rencontres de simracers reconnus ou pas. Sans trop en révéler, les prochains devraient vous plaire. Si vous nous suivez depuis le début, vous nous avez vu croître. Et cette année j’aimerais voir de nouvelles signatures dans la rédaction de Live-Sim. Notamment du côté des consoles, car aujourd’hui Live-Sim n’éclaire qu’une partie de la scène Simracing. Des rôles sont toujours à prendre, si vous avez envie, vous le savez n’hésitez pas à nous contacter, que ce soit sur notre page Facebook, ou sur le formulaire de contact. Bref vous l’avez compris en lisant mon enthousiasme, l’année sera belle !!!


Et si vous aussi vous répondiez aussi à ces questions ?
Les commentaires n’attendent que vous !
Ne vous préoccupez pas des fautes, faites-vous plaisir.
Nous vous écoutons, vos idées nous intéressent.

La Rédaction

Crédit photo : Live-Sim / K@na

10 commentaires

Et vous, qu'en pensez-vous ?