Un volant de Ferrari 488, sinon rien

Quand nous faisons du Simracing, notre meilleur ami est le volant. Il en existe de toutes sortes, de différentes marques, de différentes formes, avec plus ou moins de boutons. Mais des boutons, il n’y en a jamais assez. Quoi de mieux donc que de disposer à portée de main de tous les contrôles nécessaires en course ? Et tant qu’à faire, plutôt que d’ajouter de nouveaux boutons, pourquoi ne pas faire un nouveau volant entièrement ? Voilà ce que nous propose Legende973. Entrez avec nous dans l’atelier d’un créateur.

 

 

Tout d’abord, peux-tu te présenter ?

Je m’appelle René-Yves Jean-Charles, 34 ans, né en Guyane et réside en France (Toulouse) depuis 8 ans. Cela fait 7 ans que je fais de la simulation auto. J’ai commencé sur rFactor dans les rangs de la Team LEM@C. J’avais un niveau très très faible, j’ai finalement appris à rouler avec eux. J’avais un G27 à l’époque, un super volant pour débuter ! Puis, fan de jolies choses, j’ai commencé à piocher chez Fanatec. J’ai tout d’abord acheté le pédalier V2, ainsi que la boîte SQ 1.5. Je roulais sur mon siège IKEA avec option antidérapant ! Le must ! Enfin, j’ai pu par la suite m’acheter un Rseat RS1. Puis ma Team s’est dissoute. J’ai donc commencé à m’éparpiller sur plusieurs plateformes telles que Assetto Corsa, PCars, Raceroom, rFactor 2, dans plusieurs teams : BAFGT racing sur PCars, GTR3 racing sur Raceroom ! Et depuis le mois d’août 2016, je roule essentiellement sur Iracing, où j’ai rejoint la Team The Cuberacing et où je me sens bien !

Dans tout ce parcours de Simracer, je me suis intéressé aux skins (en autodidacte !) en apprenant à utiliser les logiciels suivants : Photoshop, Illustrator (que je connaissais déjà), 3D MAX, et Keyshot. J’ai donc skinné pour des modders dont le fameux mod sur rFactor : Enduracers. Puis pour tout plein de personnes. Je suis très visuel, j’aime beaucoup le design. Je me suis donc fait un site où j’expose quelques créations (www.rydesign.fr).

Qu’est ce qui t’a donné l’idée de construire ton propre volant ?

Je suis un grand fan de la marque Ferrari, je pète les plombs quand j’en vois une. Bien sûr, dans chaque plateforme, quand elle était présente, je la prenais ! Je ne suis pas fan de F1, je suis vraiment accro à la catégorie GT, DTM, SUPER GTGT quoi… En suivant les actualités sur le Simracing, on aperçoit assez souvent des personnes qui vendent des volants particulièrement très jolis avec un prix assez élevé ! Parfois des répliques de volant réels en carbone, alcantara, cuir, alu brossé (des matériaux qui me font vibrer). Sauf que dans Iracing, il n y avait pas de Ferrari… Et Bam ! Bonne surprise ! Voilà que la Ferrari F488 GTE arrive sur Iracing !

Avec quoi roulais-tu jusqu’à présent ?

Je n’étais pas satisfait avec mon volant F1 Carbone (où j’ai rajouté le logo Ferrari ). Car actuellement, je possède la Base V2, avec pédalier V3 Fanatec. Et étant fan de Ferrari et de la F488 GT3/GTE (dernière sortie en GT), je rêvais tout simplement d’avoir le même volant.

Que manquait-il aux volants sur le marché pour vouloir construire le tien ?

Il manquait tout simplement la vente d’une réplique du volant de la F488 GT3/GTE, rien de plus. Il n’y en avait tout simplement pas. J’ai donc demandé à Cube control, SIMFAI, etc… LEOPOLDO RAMIREZ, de m’en faire un en échange d’un rein, mais en vain ! «  Pas le temps », «  trop compliqué »,  surtout quand je disais que c’était pour la base V2 de Fanatec ! Pourtant j’avais l’impression que ce n’était pas si difficile à faire, qu’il fallait juste avoir le matériel… et que ces vendeurs avaient les outils pour le faire !!! Donc je me suis dit : «  tiens, et si je me faisais mon volant moi-même ?  » Allez Hop ! Défi !

Quel est ton profil pour disposer de toutes les compétences nécessaires à la fabrication d’un volant ?

Je suis assez doué dans les travaux pratiques divers, j’étais de formation Web Designer. Chez moi j’ai toujours réparé, monté des ordinateurs, personnalisé tout ce qu’il y avait autour de moi. Je m’y connais un peu en tout grâce à mon père qui lui sait vraiment tout faire ! Construire une maison (électricité,  menuiserie, plomberie. ), rénover une voiture (la peindre, refaire le moteur, dessiner et faire un pare-choc à son image…). Donc je sais faire pal mal de choses, sauf que je suis littéralement très très nul en mécanique (et pourtant j’adore les voitures !).

As-tu cherché sur le Net certaines idées, certains plans ? Quelles pièces toutes prêtes as-tu achetées pour les ajouter à ton volant ? Le moteur de retour de force peut-être ?

Pour commencer, j’ai récupéré la 3D de la F488 GTE  dans la simulation Assetto Corsa. Je me suis donc servi de cette 3D et de quelques photos du Net pour me faire une réalisation vectorielle du volant avec le logiciel Illustrator. Cette première étape étant réalisée, j’ai peaufiné les détails visuels (couleur des boutons, écritures…) sur Photoshop.

J’ai dû m’acheter des pièces déjà toutes faites dont :

  • Le hub Fanatec (NDLR, un accessoire qui permet de personnaliser entièrement le périphérique) où je viendrai fixer mon volant et qui lui permettra d’être reconnu par ma base !
  • Les palettes magnétiques AScher racing compatibles avec le hub Fanatec (quelle chance !)
  • Une Dremel avec des millions d’accessoires ! Des lunettes de protection, des gants, des limes de toutes tailles, de nouveaux forets pour ma perceuse, des plaques de carbones 1 mm (chez Oreca), une grande plaque d’alu 4 mm (chez John Steel).
  • De l’aérosol noir, de l’époxy, un pistolet à colle avec ses bâtons de colle ! Des décalcomanies personnalisées.
  • Un fer à souder, de l’étain, une gaine thermo-réductrice, un vinyle noir.
  • Des boutons Leo Bodnar et une carte mère pour les gérer.
  • De la guidoline imitation carbone !
  • Un magnet de frigo personnalisé avec logo Ferrari (Camaloon, c’est un site qui te permet, grâce à une image fournie par tes soins, de l’appliquer sur un tee-shirt, une tasse ou un magnet).

et plein d’outils qui m’ont juste ruiné !!!

Pour gérer tous les boutons, le Force Feedback, etc…, comment as-tu fait ? Se paramètre-t-il comme n’importe quel autre volant ?

Il me fallait tout de même modifier ce hub en changeant la couleur du Quick Release (passer du vert au rouge… j’en avais déjà un rouge dans le placard). Puis dessouder tous les boutons pour pouvoir y mettre les miens (ceux achetés chez Leo Bodnar). Dans le hub, il y avait tout juste de l’espace pour mettre la carte mère Leo Bodnar. J’ai dû faire toutes les soudures pour y connecter les boutons (et attention 1 millimètre entre chaque soudure… donc faut pas se louper). Etant donné que le hub gère ses propres boutons, j’ai juste eu à remplacer les boutons du hub par ceux de Leo Bodnar (un peu de soudure et c’est fini). Le hub Fanatec me permet donc d’avoir toutes les options d’un vrai volant Fanatec ! La carte mère Leo Bodnar me permet de rajouter 6 boutons rotatifs en plus, le point noir c’est que cela me fait une connexion USB en plus ! Mais cela me fait au total 26 boutons, 6 bouton rotatifs, soit 32 boutons… oui… ok… c’est un piano quoi !

Pour le volant, grâce à mon dessin vectoriel, je me suis fait une maquette en papier que j’ai découpée, puis en carton, puis en plexi pour le fun (ne me demande pas pourquoi c’était pour le fun… Ah si ! En fait cela a été mon prototype pour la prise en main et la taille !) puis je l’ai réalisé en alu (2 réalisations en alu avant d’avoir la bonne) et enfin en carbone (pareil, 2 plaques de carbone ruinées) à l’aide de ma scie sauteuse (ma meilleure amie) et le plus gros du travail : LE PONÇAGE, LIMAGE, à l’aide de toutes mes copines : les limes !  De toutes les tailles ! J’ai morflé surtout pour l’alu ! J’ai peint l’alu en noir, et j’ai tout rassemblé !

Combien de temps as-tu déjà passé sur ce projet ? Où en est-il aujourd’hui ?

Cela m’a pris au moins 5 semaines, il y a des moments où j’ai eu des doutes. Oui car je voulais quelque chose de beau, et la découpe de l’alu, la complexité des soudures m’ont fait suer ! Le volant m’a coûté près de 1100 euros tout compris ! Il me reste les poignées (mon plus gros désespoir pour ce volant) que je pense faire en impression 3D mais franchement je suis bien avec la guidoline pour l’instant, si ça se trouve je ne ferai pas les poignées… Et il me manque un cache derrière pour masquer les soudures, que j’ai bien solidifiées d’ailleurs. Et tout a fonctionné du premier coup. Alléluia !

Penses-tu qu’il pourrait être industrialisé ?

Le volant de la F488 , bien sûr que oui, d’ailleurs j’en ai vu certains (des vendeurs comme SIMFAI par exemple, qui ont eu pour projet de le faire, quelques jours après que j’ai fait le mien…). Sinon si on parle du mien, oui il faudrait juste que la guidoline et les soudures apparentes ne gênent pas l’acheteur…

Et pour finir, tu m’en fais un ?

Oui si tu veux  et il y a de fortes chances qu’il soit mieux fini ! Après le problème c’est le coût…

 

4 commentaires

  1. Bravo René ! beau volant ! bel exemple de rêve que l’on réalise de ces mains !

  2. Vraiment bel ouvrage !!!que dis je très belle réalisation qui allie passion science et analyse de l objet de la matière de l assemblage de la réflection .
    Classe !!!! En plus je rêve de l installer sur ma base v2 fanatec ….mais on continuera à rêver …
    Admiration …Cordialement huitacool@gmail.com

  3. Magnifique réalisation! Bravo! Une question, où trouver les stickers pour les touches? C’est propre et sobre comme j’aime.

  4. Merci Hugues , Martin , et Lachausette56.

    Lachausette56 ce sont des décalcomanies. customdecal.fr ( c’est pas donné )

Et vous, qu'en pensez-vous ?